5 CONSEILS POUR ABORDER QUELQU’UN EN LIGNE

On a beau être derrière un écran, faire le premier pas pour aborder un(e) inconnu(e) n’est jamais chose aisée. Le premier message envoyé est en effet celui qui fera (ou pas) la différence et décidera de la suite (ou pas) de votre « relation ». Voici quelques conseils pour vous jeter à l’eau en toute sérénité. Et faire un maximum d’effet !

MISEZ SUR L’ORIGINALITÉ
La première chose qu’il faut absolument garder en tête, c’est que des messages, votre interlocuteur en a probablement des dizaines, et que pour optimiser vos chances d’attirer son attention, il va falloir « sortir du lot ». Pour cela, rien de tel que l’originalité et l’humour. Ne l’abordez pas avec un sempiternel « Salut, tu vas bien », laissez tomber les accroches vues et revues auxquelles plus personne ou presque ne répond et essayez plutôt de trouver un moyen plus décalé et personnalisé d’engager la conversation. Vous pouvez par exemple vous inspirer de son profil pour récolter des informations sur lui(elle) et vous en servir pour l’aborder. Monsieur est fan du PSG, surprenez-le en lui lançant un audacieux « ça te dirait de voir le prochain match du PSG avec une jolie fille ? ». Et hop, le voilà bluffé par tant d’aplomb, flatté que vous ayez pris le temps de regarder son profil (et pas que sa photo) avant de l’aborder, et surtout piqué dans sa curiosité… Bingo !

METTEZ LES FORMES
Ce n’est pas parce que vous êtes sur Internet que vous pouvez vous laisser aller à des familiarités souvent maladroites et à la limite de l’irrespect du genre « Salut. Tu me plais. On s’appelle ? ». On vous rappelle que vous vous adressez à un(e) inconnu(e) et que vous n’avez pas (pas encore en tout cas) passé la nuit ensemble. Evitez les familiarités et le langage « copains-copines ». rencontres gratuits qui est du vouvoiement, à vous de voir : c’est selon vos habitudes et aussi votre âge : les moins de 30 ans ont souvent l’habitude de se tutoyer, même entre inconnus. Pour le reste, créez une proximité, mais au gré des discussions, pas de façon abusive. Au début, mieux vaut mettre les formes et surtout respecter les bases de la politesse.

IDENTIFIEZ VOS POINTS COMMUNS
Quel meilleur alibi que les points commun pour engager une conversation ? En allant dans un premier temps sur son profil, repérez vos éventuels points communs (s’il n’y en a aucun, peut-être n’êtes-vous tout simplement pas compatibles ?), et servez-vous en pour lancer la conversation. Il(elle) adore David Lynch et vous avez fait une école de cinéma ? Vous êtes nés dans la même ville ? Vous faites le même métier ? Vous adorez tous les deux la cuisine, le jardinage ou la série Homeland ? C’est l’occasion rêvée pour lancer la discussion.

COMMENTEZ SA PHOTO
Aborder quelqu’un en lui parlant de sa photo peut être soit une très mauvaise idée soit une occasion en or pour susciter son intérêt. Explications : si vous l’abordez par un simple « Ta photo est canon », certes flatteur, mais pas très original, il(elle) risque de ne pas vous répondre (surtout s’il(elle) en a marre qu’on lui parle de son physique et qu’il(elle) cherche une relation plus sérieuse). En revanche, si vous l’abordez en lui demandant où a été prise cette photo (en ajoutant que vous croyez reconnaître Londres), ou en quelle année elle a été prise, (en ajoutant que l’époque « baggy » remonte quand même aux années 90), vous risquez d’attirer son attention et/ou de lui décrocher un sourire. Et ça suffit pour gagner un ticket…

SOIGNEZ VOTRE ORTHOGRAPHE
Ça peut paraître élémentaire mais à l’heure du langage SMS et des abréviations improbables, écrire correctement peut parfois relever de l‘exploit, en particulier sur Internet. D’où l’importance, surtout lors du premier échange, de soigner son style et son orthographe, ça pourrait même suffire à vous démarquer de la masse… Non, les « Kikou », « Koi de 9 » et autres n’ont rien de branché, c’est au contraire ringard et ça fait pré-pubère… Alors laissez-tomber.